Samedi 17 novembre 2018

Viens ! (Apocalypse 22,16-21)


Lire le texte

« Viens boire un verre, viens voir ce film au cinéma, viens au culte, viens t’asseoir à côté de moi, viens rencontrer Franck… viens ! » Facile ou difficile ? L’auteur précise : viens parce que tu as soif. Mais de quoi ? Soif de vivre ? Dieu invite : viens, prends gratuitement de l’eau de la vie. Extraordinaire. Viens : ce ne sera pas débité de notre carte de crédit et cela concerne la vie. Boire la vie ! Comme si naître n’était pas suffisant. Dieu invite à une source qui propose une abondance. Dans la suffisance générale du monde contemporain et de la société de consommation qui crie : « viens ! », prétendant être la source d’abondance que nous recherchons, mais en Jésus-Christ se dévoile une ressource inépuisable. Celle-ci est destinée aux assoiffés, à celles et ceux qui savent creuser en eux un manque et un désir intérieurs qu’aucune consommation ne rassasie : soif de vérité, soif d’unité, soif de plénitude et soif d’amour. « J’ai soif » : c’est le dernier cri du Christ en croix. Soif de délivrance, de la fin des violences. « Viens », invite l’Eternel. Et la réplique du croyant, qui clôt la Bible, est : « Viens, Seigneur, viens bientôt ! » Invitation renversée comme si le « viens » de Dieu inspire la soif que le Christ vienne aussi. L’un m’attire vers lui, l’autre, je désire l’incarner dans mon monde.

Martin Burkhard

Prière: Je veux creuser en moi une soif de toi, Eternel, pour venir boire à ta source de vie en abondance. Et à mon tour, je t’exprime une soif que sur cette terre, quelque chose de fondamental change et advienne. Viens, Seigneur, viens.  

Référence biblique : Apocalypse 22, 16 - 21

Commentaire du 18.11.2018
Commentaire du 16.11.2018