Lundi 21 janvier 2019

Joie et paix (Romains 1,1-7)


Lire le texte

Dans une lettre à un inconnu, il est de bon ton de se présenter brièvement et de mentionner le sujet de notre courrier. Paul s’annonce comme apôtre de la bonne nouvelle. La bonne nouvelle de Jésus-Christ ressuscité. En entamant la lecture de cette brillante lettre, nous sommes appelés tout à nouveau à réfléchir à la signification du Christ ressuscité pour nous aujourd’hui. En faisant référence aux prophètes et à la descendance du Christ, Paul s’adresse aux Juifs et précise que son message s’inscrit dans une histoire, l’histoire du peuple de Dieu, l’histoire de la promesse. Mais Paul s’adresse aussi aux païens, car la communauté de Rome est mixte. L’apôtre affirme que le message du salut et de la justification s’adresse à tout homme qui vit dans l’obéissance de la foi, le Juif comme le Grec. En saluant les Romains par la grâce et la paix, Paul manifeste sa compréhension de la mixité de son auditoire. La grâce ou la joie (selon la traduction) correspond à une salutation grecque de l’époque. La paix, le shalom répond à la salutation hébraïque et juive. Ainsi, ce message s’adresse à qui veut l’entendre. Dans toutes nos rencontres, la salutation demeure un geste important. Formelle avec des inconnus et dans les situations avec les autorités, informelle et affectueuse avec nos amis et nos proches. Prenons le temps de nous saluer, d’échanger quelques nouvelles, de nous intéresser les uns aux autres ! Ainsi, nous nous donnons toutes les chances de construire des relations fructueuses.

Christine Hahn

Prière: L’amour, c’est la salutation des anges aux astres. (Victor Hugo, Les misérables)  

Référence biblique : Romains 1, 1 - 7

Commentaire du 22.01.2019
Commentaire du 20.01.2019